Vendredi 17 mars 2017 à 20h : Emmanuel Rossfelder

Emmanuel Rossfelder

Concert dans l'église Saint-Baudèle à Neuvéglise


NOUVEAU : FORMULE

 BUS + BUFFET + CONCERT


Vous pouvez encore vous inscrire
 - au théâtre d'Aurillac
- à la commune de Neuvéglise
- à l'association,rubrique "écrivez-nous"  ou en téléphonant : 06 32 95 59 47

Départ à 18h devant le Renaissance, au Square d'Aurillac, pour ceux qui prennent le bus


Programme


Fernando SOR :

- Introduction, thème et variations sur la flûte enchantée de Mozart

Francisco TÁRREGA :
- introduction, thème et variations sur le carnaval de Venise

- Recuerdos de la Alhambra

- la gran Jota

Mauro GIULIANI : - fantaisie sur des thèmes de Rossini

Entracte


Niccolò PAGANINI :

- caprice n°24

- la Campanella

- romance

Johann Kaspar MERTZ :

- Élégie

- Fantaisie hongroise



 Emmanuel Rossfelder

A trois ans ses parents lui offrent une petite guitare en plastique qu’il met vite au rebut, plus attiré par la guitare «sèche» de sa mère, elle-même musicienne. Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. Ses parents entretiennent son goût pour la musique et l’encouragent sans relâche dans les cours de guitare qu’il suit assidûment. Son étonnante facilité, sa motivation, son caractère enjoué et communicatif le conduisent rapidement à donner ses premiers concerts...

 

A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l'unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre LAGOYA au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Dès lors une relation privilégiée s’instaure entre le Maître et l’élève. Il voue une admiration sans bornes à son professeur qui en retour lui prodigue un enseignement fondé sur une technique spécifique de la main droite qu’il avait élaborée avec Ida PRESTI.

En 1991 et 1992, il obtient deux premiers prix à l’unanimité au CNSM de Paris (guitare et musique de chambre).

 

« Emmanuel offre à la guitare une sonorité puissante, de la virtuosité, de l’émotion et une fantaisie qui font déjà de lui un grand artiste. »
Alexandre LAGOYA

 

Ses premiers pas dans les concours internationaux lui permettent de se distinguer, notamment en 1993, en obtenant le 1er prix du FMAJI ainsi que le prix spécial Pierre Salvi. Puis il est lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire en 1998, « Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, et « Victoire de la Musique Classique » en 2004 Catégorie Révélation Soliste Instrumental de l’année.

 

Mais son bonheur de concertiste n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare depuis plus de 25 ans sur les plus grandes scènes françaises et européennes, mais également au Japon, en Corée, au Brésil, en Argentine, en Afrique, aux USA...

 

Son 8ème album "Virtuoso" est consacré aux œuvres pour guitare solo de grande virtuosité, ainsi que d'audacieuses transcriptions de Paganini....

Créé par l'association Musica Formosa