Février 2015

19è Voyage d'Hiver 2015Jean-François Zygel : piano

 IMPROVISE SUR BEETHOVEN

Vendredi 13 février 2015

Théâtre d'Aurillac 20h45

Tarif : 15€  - adhérent théâtre 12€

Le 29 mars 1827, le tiers de Vienne suit, les larmes aux yeux, le cercueil du premier compositeur romantique de l'histoire de la musique. 

De bagatelles en variations, de sonates en concertos, que retenir du monumental œuvre de notre génial sourd ?

Célébrer Beethoven, c'est d'abord célébrer sa musique, son énergie rythmique, ses motifs, ses thèmes puissants et dessinés. 

Mais c'est aussi célébrer l'improvisateur, qui conquit le cœur de Vienne en 1795 et dont Czerny disait : « Son improvisation était on ne peut plus brillante et étonnante ; dans quelque société qu’il se trouvât, il parvenait à produire une telle impression sur chacun de ses auditeurs qu’il arrivait fréquemment que les yeux se mouillent de larmes, et que plusieurs éclatent en sanglots ». 

            Jean-François Zygel

François Salque et Jean-Frédéric Neuburger

19è Voyage d'Hiver

François Salque,  Eric Le Sage (changement : Jean-Frédéric Neuburger)


Concert exceptionnel

LES CINQ SONATES DE BEETHOVEN

Samedi 14 février à  20h45

Théâtre d'Aurillac

Tarif : 15€ - Tarifs réduits : 12€


Deux interprètes, un répertoire... François Salque et Jean-Frédéric Neuburger. Se consacrer à l'intégrale des Sonates pour violoncelle et piano de Ludwig van Beethoven semble un challenge à la mesure de l'ambition artistique de ces deux musiciens : ambition en commun à défendre l'un des plus extraordinaires répertoires de la musique de chambre, ambition individuelle car les Sonates de Beethoven sont, pour chacun des musiciens, d'une exigence sans commune mesure. 
  Ainsi pourra t-on suivre une des plus puissantes évolutions stylistiques et esthétiques de l’histoire de la musique, depuis les premières Sonates opus 5, virtuoses et exubérantes, jusqu’aux explorations les plus modernes des deux dernières Sonates opus 102 en passant par le romantisme incandescent allié à la perfection formelle de la célèbre 3ème Sonate opus 69 en la majeur une des œuvres de musique de chambre romantiques les plus jouées au monde.


   Plusieurs fois couronné par les Victoires de la musique, récompensé par les plus hautes distinctions des critiques - Diapason d’or de l’année, Chocs du Monde de la musique, Chocs de Classica, Prix de l'Académie Charles Cros, Palme d'Or de la BBC…, François Salque fait aujourd'hui référence. Sa sensibilité, son intelligence musicale et son charisme l'ont conduit dans plus de 60 pays et en ont fait une personnalité incontournable du monde de la musique.
    « François Salque est impérial dans tout ce qu'il approche » Diapason« Une langue nouvelle s’invente : rayonnante, provocatrice, déchirante ou jubilatoire !  » Sud-Ouest

Jean-Frédéric Neuburger

Jean-Frédéric Neuburger est un pianiste et compositeur français.

Il étudie la musique avec Claude Maillols (piano), Emile Naoumoff (composition) et Vincent Warnier (orgue), puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2000. Il en ressort avec cinq premiers prix. Il débute sa carrière avec la particularité de couvrir un vaste répertoire, aussi bien classique que contemporain. Neuburger se produit dans le cadre de festivals réputés, comme Menton, Lucerne, ou La Roque d’Anthéron. Il obtient de nombreux prix et récompenses : premier prix au concours d’Ettlingen (Allemagne), au Young Concert Artists (New York), lauréat de la Yamaha Music Fondation of Europe, etc.

Outre les concerts qu’il donne partout dans le monde, Jean-Frédéric Neuburger a enregistré plusieurs disques remarqués chez DiscAuverS et Mirare. Il a aussi composé plusieurs pièces régulièrement jouées, dont la Sinfonia pour deux pianos et percussions créée au Festival de la Roque d’Anthéron en 2010. Jean-Frédéric Neuburger enseigne au CNSMDP depuis 2009 (classe d’accompagnement).

Neuburger en six dates :

2000 : entrée au Conservatoire National Supérieur de Paris.
2004 :  deuxième prix au Concours international de piano José Iturbi (Valence). Prix de la Sacem et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France  au concours international Long-Thibaud.
2005  : deuxième prix au London International Piano Competition.
2006  : premier prix de Young Concert Artists à New York.
2009 :  professeur au Conservatoire de Paris.
2010 : nommé « Rising star » par l’European Concert Hall Organization.

Neuburger en six enregistrements :

2003 : intégrale des Etudes de Chopin.
2008 :  « Live at Suntory Hall » - Sonate de Liszt (CHOC du Monde de la Musique).
2009 : Beethoven, Sonate opus 49 - Grande Sonate "Hammerklavier" - La Lettre à Elise.
2010 : Chopin / Alkan avec Tatjana Vassiljeva au violoncelle.
2011 : Liszt / Neuburger / Barraqué / Debussy, récital.
2011 : Concertos pour piano n°2, 3, 4, de Louis-Ferdinand Hérold, avec le Sinfonia Varsovia sous la direction d’Hervé Niquet.

________________________________________________________
________________________________________________________


ARCHIVES



Festival d'hiver



2013-2014


_____________________________________________________________________




Quatuor Morphing



18è Voyage d'hiver

Samedi 1er février 2014

 à Saint-Paul-des-Landes

20h30

Le quatuor Morphing

(saxophones)


Réservations :

vous pouvez dès à présent réserver vos places en téléphonant ou en vous rendant à la mairie aux heures suivantes :

mardi après midi : 14h - 18h

mercredi 8h -12h  et 14h 18h

jeudi 8h-12 et  14h-18h

vendredi 14h-18h

samedi 10h-12h


ou en écrivant directement par mail à l'adresse suivante

MAIRIE-ST-PAUL-DES-LANDES@wanadoo.fr

Programme de Saint-Paul-des-Landes (samedi 1er février)
Salle polyvalente

 

- Alexander Borodine - Quatuor n°2 en Ré Majeur  - Mouvements 1, 2 et 3


- Alexander Glazounoz - Quatuor opus 109 - Finale


Entracte

- Kurt Weill

- Tango (extrait de l’opéra de quat’sous)

- Felix Mendelssohn - 5 Romances sans paroles

- Thierry Escaich -  Tango Virtuoso

Programme de Saint-Flour (dimanche 2 février)
La Passerelle   04 71 60 75 00

- Maurice Ravel - Quatuor en fa majeur Extraits


- Alexander Glazounov - Quatuor opus 109 Extraits


Entracte


- Kurt Weill - Tango (extrait de l’opéra de quat’sous)

- Karol Beffa - Fireworks- Thierry Escaich -  Tango Virtuoso

Quatuor Morphing :

Saxophone Soprano - Christophe Grèzes

Saxophone Alto - Eddy Lopez

Saxophone Ténor - Anthony Malkoun-Henrion

Saxophone Baryton - Matthieu Delage

 

Avec une exigence de jeu calquée sur l’excellence des plus grands quatuors à cordes, le quatuor Morphing, premiers prix des plus prestigieux concours internationaux (Ozaka, Illzach…), dévoile des capacités musicales insoupçonnées du saxophone. La complicité musicale de ces chambristes se met au service d’un programme éclectique et ambitieux : du Baroque au Romantisme, du Contemporain au Tango, le spectateur ressort du concert avec la joie d’avoir découvert ces sonorités nouvelles et originales des instruments de Monsieur Sax.

 

Le morphing est un procédé qui associe plusieurs photos pour en créer une nouvelle, unique. Ces saxophonistes nous offrent le "Morphing Sonore" de leurs musicalités respectives.

Alexander Borodine (1833-1887) - Quatuor n°2 en Ré Majeur. Musicien autodidacte russe, c’est un des fondateurs du groupe des 5.


Enrique Granados (1867-1916). Danses espagnoles - Élève du musicologue, folkloriste et pédagogue Felipe Pedrell (1841-1922), Granados fut l'un des premiers compositeurs à réaliser le rêve de son maître : tirer du terroir espagnol l'inspiration d'une école musicale nationale. Les Danses espagnoles écrites entre 1892 et 1900 pour le piano, instrument dont Granados était un virtuose, correspondent à cet idéal. Granados y introduit en effet de très nombreux éléments tirés de chants et danses populaires de son pays, stylisés par une écriture pianistique qui doit également beaucoup à Grieg, Schumann, Liszt et Chopin.


Felix Mendelssohn, (Hambourg 1809-1847). 4 Romances sans paroles. La production de Mendelssohn l’a fait classer sous l’étiquette de « Romantique classique ». En effet dans une forme traditionnelle, il suscite des contours mélodiques suaves et ingénieux, nées d’une inspiration poétique rêveuse et charmante, dans une orchestration lumineuse et pleine de trouvaille, notamment dans le rythme des scherzos et la transparence des timbres descriptifs.


Thierry Escaich - Tango Virtuoso(1967- ) Compositeur, organiste et improvisateur de renom international, Thierry Escaich est une figure majeure de la scène musicale contemporaine et l’une des plus originales Il est depuis 1997 organiste titulaire de la tribune de Saint-Étienne-du-Mont à Paris, il est depuis septembre 2011 compositeur associé de l’Orchestre de chambre de Paris. Son catalogue comporte une centaine de pièces, jouées par les plus grands artistes et orchestres internationaux et saluées par trois Victoires de la musique comme « compositeur de l’année » (2003, 2006 et 2011).
Kurt Weill (1900-1950), - Tango" - extrait de l’opéra de quat’sous, en un prologue et huit tableaux. Livret de Berthold Brecht, créé à Berlin le 21 août 1928. La conception de Brecht et de Weill d'un opéra à caractère politique et social s'était affirmée auparavant avec Mahagonny. L'Opéra de quat'sous vise à faire réfléchir sur les conditions et contradictions de la société capitaliste. L'oeuvre est un singspiel, des parties chantée et parlées se succèdent : chansons, ballades, duos, récitatifs, mouvements de tango, fox-trot, etc., écrites dans le style sec, dépouillé, voire agressif propre à Kurt Weill. Il puise dans le répertoire du cabaret, de la chanson des rues, du jazz, dans la musique savante, l'opérette. L'Opéra de quat'sous a un immense succès et suscite de violentes polémiques. Les nazis interdisent cette oeuvre, mais aussi à toute l'oeuvre de Kurt Weill.


Phillippe Geiss (contemporain)– Patchwork (pour quatuor de saxophones)
Saxophoniste, compositeur et pédagogue, inlassable partisan du rapprochement entre les différentes sphères musicales, il a toujours privilégié la création de passerelles entre les musiques. Partenaire des spectacles classiques et improvisés de Jean-François Zygel et compagnon de route du jazzman Jerry Bergonzi, il développe un langage inspiré de ses multiples expériences artistiques. Spécialiste du « Crossover », il s’exprime avec la même passion dans le répertoire classique, le jazz ou les mix multi – culturels des musiques d’aujourd’hui. Il est professeur au Conservatoire de Strasbourg et à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg. Sa musique se situe entre la recherche contemporaine, le swing du jazz et l’exotisme de la world music. (Extraits de sa biographie http://philippegeiss.com)

 





Le quatuor Morphing au théâtre d'Aurillac en 2013
Créé par l'association Musica Formosa