sd main logo

Musica Formosa "Voyage d'hiver"

Musica Formosa "Voyage d'hiver"

Menu

18e Voyage d'hiver 2013-2014

Samedi 14 décembre  2013, 20h45 au théâtre d'Aurillac

« Piano à quatre mains » Luo Chin Le Bot et Hakim Bentchouala


Diplômée de l'université de musicologie de Tai Pei, Luo Chin Le Bot vit en France depuis 1987. Médaille d'or (niveau supérieur) du CNR de Toulouse, diplômée de l'Ecole Normale de Musique de Paris  dans la classe de Lucie Bascouret et de Pierre Petitgerard, elle anime depuis 18 ans le festival « Voyage d'hiver » dont elle est la directrice artistique.

Dans ce cadre, elle a donné de nombreux concerts en solo mais aussi en compagnie de prestigieux artistes invités. Elle a également participé au festival “Soirs en Scène” en Midi-Pyrénées.


Hakim Bentchouala

Après des études musicales de piano au Conservatoire Régional de Toulouse, à l'E.N.M. de Paris, au Manhattan School de New-York et plusieurs concours internationaux (Brésil, Italie...), Hakim Bentchouala entreprend des études théâtrales. En tant que pianiste, il donne de nombreux récitals et des concerts en formation de musique de chambre en France et à l’étranger. Il compose et interprète la musique de films muets.

Par ailleurs, il s'est formé au tango argentin, à Paris avec Pablo Veron, Diego Ocampo et à Buenos Aires avec Eduardo Soltero.

C’est lui qui a  interprété le rôle d'Erik Satie dans la pièce "je te veux" d'Elyane Antagnague au théâtre d'Aurillac le 26 septembre dernier.

 

 

programme

Franz Schubert, Rondo en la majeur, opus 107 dit le « grand rondo »

Allegretto quasi Andantino

 

Camille Saint-Saëns, le carnaval des animaux

pour piano 4 mains

Poules et coq. Hémiones. Tortues. L’éléphant. Kangourou. Aquarium. Personnages à longues oreilles. Volière. Pianistes. Fossiles. Le cygne. Final

 

ENTRACTE


Piazzolla, Histoire du tango :

Bordel 1900

Café 1930

Night-club 1960

Concert d’aujourd’hui



Franz Schubert (1797-1828) est-il le symbole de l’artiste maudit?

Foudroyé au printemps de sa vie et condamné à chercher perpétuellement un bonheur inaccessible, personne d’autre que lui n’exprime cette mélancolie et ce désespoir qui apparaissent dés que résonnent les premières mesures de ses lieder ou quelques unes de ses pièces pour piano.

Musicien aimé des siens, Franz Schubert n’a jamais connu la gloire de son vivant.

Lorsqu’il s’éteint à l’âge de trente et un ans, Franz Schubert laisse une œuvre pour piano solo considérable, dont la valeur et l’importance ne seront reconnues qu’un siècle plus tard.

Le pur génie, à l’égal de W A Mozart, de l’histoire de la musique a légué un véritable monde labyrinthique de ses élans et de ses confidences les plus intimes, qu’on ne se lasse pas d’explorer.

Vingt trois sonates, huit impromptus, six mouvements musicaux, l’admirable Wanderer-Fantaisie, des danses allemandes, écossaises, valses, variations et un immense répertoire pour quatre mains.

Camille Saint-Saëns (1838-1921)

Enfant surdoué dont la précocité et la virtuosité seront souvent comparées à celles d’un certain W.A.Mozart, Camille Saint-Saëns entra dans l’histoire de la musique française en impressionnant tous ses pairs par son intelligence et ses capacités musicales exceptionnelles.

Le carnaval des animaux est sans nul doute son œuvre la plus populaire, mais l’univers créatif du compositeur est beaucoup plus vaste et surprenant que ne peut le laisser supposer cette farce musicale pleine de cocasserie et de finesse.

Camille Saint-Saëns était surtout un travailleur infatigable qui mettait un point d’honneur à maitriser tout ce qui lui passait sous les doigts, qu’il s’agisse d’un clavier de piano, d’une partition musicale ou d’un article polémiste...

Cette partition fut composée la même année (1886) que le chef d’œuvre sérieux qu’est la symphonie n° 3. C’est une succession d’esquisses, une suite musicale en treize tableaux.

 

Astor Piazzolla (1921-1992)

C’est une véritable multiculture que la musique de l’argentin AstorPiazzolla. Il s’agit d’une découverte inattendue, diverse et généreuse.

Venant à une époque où la majeure partie de la musique contemporaine a glissé vers un formalisme.

Sa musique a ses racines dans le mélange de cultures hétéroclites de Buenos-Aires (espagnole, allemande, juive, amérindienne, italienne).

Il étudia en premier la composition avec Alberto GINESTERA, puis il vint à Paris, travailla la direction d’orchestre avec Hermann SCHERCHEN et la composition avec Nadia BOULANGER qui lui apprit à utiliser l’immense vivier de la musique populaire tout en l’enrichissant d’un langage évolué et contemporain.

En 1960, il retourne à Buenos-Aires. Il fonde deux ensembles instrumentaux.

Sa discographie comporte une quarantaine de disques. Il composa aussi des musiques de film, en particulier ”Tangos, l’exil Gardel” pour la quelle il reçut un César en 1986.



 

Vendredi  24 janvier 2014 - 20h 45, salle polyvalente de Giou-de-Mamou

François Salque (violoncelle) et Samuel Strouk (guitare)


Programme (actualisé)

Le chant des oiseaux – mélodie traditionnelle catalane (arr. Pablo Casals)

Kristian Schott, csardas

Manuel de Falla, Asturienne et berçeuse

Niccolo PAGANINIVariations sur une seule corde sur un thème de Rossini

Milena DOLINOVA / Krystof MARATKA, Csardas III
Jocelyn MIENNIEL / Astor PIAZZOLLA, Seul tout seul / Armageddon 

SALQUE/STROUK/GRAPPELLI,  « Medley sur des thèmes roumains »
Bireli Lagrène, valse

Piotr TCHAIKOVSKI, Valse sentimentale

Django Reinhardt, rythme futur



François Salque et Samuel Strouk
François Salque et Samuel Strouk

Jazz, classique, inspirations contemporaines et musiques du monde s'entrecroiseront dans ce programme sans frontières proposé par deux artistes d'exception. Fruits de rencontres entre musiciens d'univers différents, interprètes ou compositeurs, leurs concerts nous invitent au voyage dans le monde des musiques écrites ou improvisées et projettent des éclairages nouveaux sur le répertoire savant, les thèmes traditionnels d'Europe centrale, le tango et le jazz pour créer un langage original et jubilatoire. 

François Salque
François Salque

François Salque

Quant à François Salque, plusieurs fois couronné par les Victoires de la musique, récompensé par les plus hautes distinctions des critiques - Diapason d’or de l’année, Chocs du Monde de la musique, Chocs de Classica, Prix de l'Académie Charles Cros, Palme d'Or de la BBC…, il fait aujourd'hui référence. Sa sensibilité, sa virtuosité et son charisme en ont fait une personnalité incontournable du monde de la musique.
> «…tout simplement phénoménal » critique de l'album « EST » dans Citizen Jazz

Samuel Strouk
Samuel Strouk

Samuel Strouk

Il évolue d'un continent à l'autre dans des univers sans frontières. Sa créativité, sa polyvalence et sa maîtrise des différents langages musicaux l'ont conduit à partager la scène avec des grandes figures du jazz et des musiques actuelles. 


Les compositeurs

Piotr TCHAIKOVSKI (1840-1893) , Valse sentimentale, op. 51 n° 6

C’est l’héritier russe des grands romantiques. La Valse sentimentale, est le dernier de ses 6 Morceaux pour piano, Op. 51. Elle fut composée en 1882, durant une très difficile période dans la vie du compositeur, où il menait une existence nomade, voyageant constamment. Les Six morceaux sont tous dédicacés à des femmes


Niccolo PAGANINI (1782-1840)Variations sur une seule corde sur un thème de Rossini

Paganini a poussé la virtuosité jusqu’à ses extrêmes limites. Un siècle après lui, on n’a guère dépassé les difficultés des 24 caprices, des concertos et de certaines de ses pièces pour piano et violon. Il est le contemporain de  Rossini qui fut très ému lorsqu’il l’entendit la première fois


Milena DOLINOVA (1859– 1891) / Krystof MARATKA, Csardas III (extrait video)

La musicienne tchèque Milena Dolinova  a recueilli des poésies et chants populaires à travers toute l’Europe centrale. Ses esquisses, qui sont restées cachées jusqu’à nos jours dans le grenier d’une maison de Bohême de l’est, lui ont servie de base pour la réalisation des compositions jouées lors de spectacles musicaux et de fêtes villageoises, souvent de nature nationaliste visant l’autorité de l’Empire Austro-Hongrois. Ses partitions, qui n’indiquent que la mélodie et l’harmonie, créent un ensemble étonnant de musiques populaires. K. Maratka en a fait la transcription pour divers ensembles. 


Jocelyn MIENNIEL / Astor PIAZZOLLA, Seul tout seul / Armageddon  (extrait video)

Flutiste classique de formation, il est  également saxophoniste, compositeur, orchestrateur, arrangeur. (2004 Premier Prix de Jazz à l'unanimité et avec les félicitations du jury du Conservatoire Supérieur de Musique de Paris).  En 2007 "Les 15èmes Rencontres autour du Violoncelle du Festival de Beauvais" lui commandent une pièce  de musique contemporaine “Reaching the shore...” pour violoncelle solo, interprétée par François SALQUE et recréée dans le cadre de l’émission “Le cabaret classique de Jean-François ZYGEL” sur FRANCE MUSIQUE.  Il  a créé  une pièce contemporaine Baïkal (interprété en 2012 pour Musica Formosa)


STEPHANE GRAPPELLI (1908-1997) « Medley sur des thèmes roumains » ( extrait video)

Très tôt initié au solfège, à la musique et à la danse, surnommé « Mister Swing », il entame sa carrière musicale en jouant du violon dans les rues. Inscrit au conservatoire, il entre dans l'orchestre du Gaumont Théâtre, reçoit son premier violon à 21 ans, et a pour travail l'accompagnement pianistique de films muets. En 1934, il entre au Claridge dans l'orchestre de Vola, rencontre Django Reinhardt(1910-1953), fonde avec lui le quintette du Hot Club de France. Les deux hommes se retrouvent en 1946 et, l'année suivante, reforment le quintette au « Boeuf sur le Toit ». Mettant fin à leur coopération en 1950, Stéphane Grappelli connaît, alors que la période fondatrice du swing manouche est toute juste achevée, un nouveau départ en 1953. Acteur témoin de près d'un siècle de jazz, il fut sans conteste l'un des pionniers d'un nouveau style.

Samedi 1er février 2014, à Saint-Paul-des-Landes, 20h30

  18è Voyage d'hiver 2013-2014

Quatuor Morphing 

(saxophones)


Réservations :

vous pouvez dès à présent réserver vos places en téléphonant ou en vous rendant à la mairie aux heures suivantes :

mardi après midi : 14h - 18h

mercredi 8h -12h  et 14h 18h

jeudi 8h-12 et  14h-18h

vendredi 14h-18h

samedi 10h-12h


ou en écrivant directement par mail à l'adresse suivante

MAIRIE-ST-PAUL-DES-LANDES@wanadoo.fr

Programme de Saint-Paul-des-Landes (samedi 1er février)
Salle polyvalente

 

- Alexander Borodine - Quatuor n°2 en Ré Majeur  - Mouvements 1, 2 et 3


- Alexander Glazounoz - Quatuor opus 109 - Finale


Entracte

- Kurt Weill

- Tango (extrait de l’opéra de quat’sous)

- Felix Mendelssohn - 5 Romances sans paroles

- Thierry Escaich -  Tango Virtuoso

Programme de Saint-Flour (dimanche 2 février)
La Passerelle   04 71 60 75 00

- Maurice Ravel - Quatuor en fa majeur Extraits


- Alexander Glazounov - Quatuor opus 109 Extraits


Entracte


- Kurt Weill - Tango (extrait de l’opéra de quat’sous)

- Karol Beffa - Fireworks- Thierry Escaich -  Tango Virtuoso

Quatuor Morphing :

Saxophone Soprano - Christophe Grèzes

Saxophone Alto - Eddy Lopez

Saxophone Ténor - Anthony Malkoun-Henrion

Saxophone Baryton - Matthieu Delage

 

Avec une exigence de jeu calquée sur l’excellence des plus grands quatuors à cordes, le quatuor Morphing, premiers prix des plus prestigieux concours internationaux (Ozaka, Illzach…), dévoile des capacités musicales insoupçonnées du saxophone. La complicité musicale de ces chambristes se met au service d’un programme éclectique et ambitieux : du Baroque au Romantisme, du Contemporain au Tango, le spectateur ressort du concert avec la joie d’avoir découvert ces sonorités nouvelles et originales des instruments de Monsieur Sax.

 

Le morphing est un procédé qui associe plusieurs photos pour en créer une nouvelle, unique. Ces saxophonistes nous offrent le "Morphing Sonore" de leurs musicalités respectives.

Alexander Borodine (1833-1887) - Quatuor n°2 en Ré Majeur. Musicien autodidacte russe, c’est un des fondateurs du groupe des 5.


Enrique Granados (1867-1916). Danses espagnoles - Élève du musicologue, folkloriste et pédagogue Felipe Pedrell (1841-1922), Granados fut l'un des premiers compositeurs à réaliser le rêve de son maître : tirer du terroir espagnol l'inspiration d'une école musicale nationale. Les Danses espagnoles écrites entre 1892 et 1900 pour le piano, instrument dont Granados était un virtuose, correspondent à cet idéal. Granados y introduit en effet de très nombreux éléments tirés de chants et danses populaires de son pays, stylisés par une écriture pianistique qui doit également beaucoup à Grieg, Schumann, Liszt et Chopin.


Felix Mendelssohn, (Hambourg 1809-1847). 4 Romances sans paroles. La production de Mendelssohn l’a fait classer sous l’étiquette de « Romantique classique ». En effet dans une forme traditionnelle, il suscite des contours mélodiques suaves et ingénieux, nées d’une inspiration poétique rêveuse et charmante, dans une orchestration lumineuse et pleine de trouvaille, notamment dans le rythme des scherzos et la transparence des timbres descriptifs.


Thierry Escaich - Tango Virtuoso(1967- ) Compositeur, organiste et improvisateur de renom international, Thierry Escaich est une figure majeure de la scène musicale contemporaine et l’une des plus originales Il est depuis 1997 organiste titulaire de la tribune de Saint-Étienne-du-Mont à Paris, il est depuis septembre 2011 compositeur associé de l’Orchestre de chambre de Paris. Son catalogue comporte une centaine de pièces, jouées par les plus grands artistes et orchestres internationaux et saluées par trois Victoires de la musique comme « compositeur de l’année » (2003, 2006 et 2011).
Kurt Weill (1900-1950), - Tango" - extrait de l’opéra de quat’sous, en un prologue et huit tableaux. Livret de Berthold Brecht, créé à Berlin le 21 août 1928. La conception de Brecht et de Weill d'un opéra à caractère politique et social s'était affirmée auparavant avec Mahagonny. L'Opéra de quat'sous vise à faire réfléchir sur les conditions et contradictions de la société capitaliste. L'oeuvre est un singspiel, des parties chantée et parlées se succèdent : chansons, ballades, duos, récitatifs, mouvements de tango, fox-trot, etc., écrites dans le style sec, dépouillé, voire agressif propre à Kurt Weill. Il puise dans le répertoire du cabaret, de la chanson des rues, du jazz, dans la musique savante, l'opérette. L'Opéra de quat'sous a un immense succès et suscite de violentes polémiques. Les nazis interdisent cette oeuvre, mais aussi à toute l'oeuvre de Kurt Weill.


Phillippe Geiss (contemporain)– Patchwork (pour quatuor de saxophones)
Saxophoniste, compositeur et pédagogue, inlassable partisan du rapprochement entre les différentes sphères musicales, il a toujours privilégié la création de passerelles entre les musiques. Partenaire des spectacles classiques et improvisés de Jean-François Zygel et compagnon de route du jazzman Jerry Bergonzi, il développe un langage inspiré de ses multiples expériences artistiques. Spécialiste du « Crossover », il s’exprime avec la même passion dans le répertoire classique, le jazz ou les mix multi – culturels des musiques d’aujourd’hui. Il est professeur au Conservatoire de Strasbourg et à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg. Sa musique se situe entre la recherche contemporaine, le swing du jazz et l’exotisme de la world music. (Extraits de sa biographie http://philippegeiss.com)


 

Le quatuor Morphing au théâtre d'Aurillac en 2013
Le quatuor Morphing au théâtre d'Aurillac en 2013
Programme du 18e voyage d'hiver, 2013-2014
Programme du 18e voyage d'hiver, 2013-2014
l'association Musica Formosa